Une séance sans parole

olga dans la neige

Le silence d’un paysage enneigé

Comment mieux mesurer l’importance de la parole dans une rencontre, autrement que par le silence ?

C’est une expérience qu’il faut vivre pour faire évoluer les moyens et les méthodes de communication. Et c’est ce que j’ai pu vivre lors d’une séance à Equiphoria.

Approcher un patient sans lui parler, n’aller à sa rencontre que par d’autres canaux sensoriels : la vue, l’ouïe, le toucher, qui par conséquent s’affinent ; quelle découverte! Tout devient plus fort : le lien avec le patient, mais aussi avec mes collègues : nous devons trouver d’autres manières d’échanger que la parole durant la séance, ce qui stimule la créativité, le partage et la nécessité d’aller à l’essentiel.

Le lien avec le cheval est aussi plus fort : il n’y a plus de bruit que son pas régulier, qui vient donner le rythme de la séance.

Lire la suite

Publicités